Sélinonte, TDGS 10

PROVENANCE : Sélinonte, sanctuaire de Déméter en Gaggara.

DESCRIPTION : Tablette opisthographe de forme ronde, de 43 mm de diamètre.

DATATION : 500-475 av. J.-C..

LOCALISATION : Complètement désintégrée à ce jour ; le musée archéologique de Palerme en possède une photographie dans ses archives.

BIBLIOGRAPHIE : D. Comparetti, « Defissioni di Selinunte e di Cuma », RL, V, 27, 1918, 193-197 ; Schwyzer, DGE, 167 a 1 ; id., « Zu griechischen Inschriften », RhM, 73, 1924, 426-429 ; V. Arangio Ruiz-A. Olivieri, Inscriptiones graecae et infimae Italiae ad ius pertinentes, Milan,  1925, 23; F. Ribezzo, « Defissioni greche di Sicilia », RIGI, 9, 1925, 64; K. Latte, Gnonom, 3, 1927, 375-377 ; E. Gabrici, « Il santuario della Malophoros a Selinunte », MonAnt, 32, 1927, 379-400, n°12, fig. 180 ; SEG, 4.37 et 38 ; P. Jacobsthal, Diskoi, Berlin, 1933, 30-32 ;  L.H. Jeffery, « Further Comments on Archaïc Greek Inscriptions », ABSA, 50, 1955, 67-84, n°1 ; id., LSGA, 277, n°38 a ; A.P. Miller, Studies in Early Sicilian Epigraphy : An opistographic lead Tablet », (Diss.), Chapel Hill, 1973, 144-170, n°36 ; J. Heurgon, Kokalos, 18-19, 1972-1973, 70-74 ; SGD, n°99 ; TDSG, n°10.

 

 Tdgs 10

            a. « J’inscris Sélinontios et la langue de Sélinontios, frappée du sceau de l’inutilité pour eux. Et j’inscris, frappé du sceau de l’inutilté, les langues des témoins étrangers. »

            b. « J’inscris Timasoi et la langue de Timasoi, frappée du sceau de l’inutilité. J’inscris Turrana et la langue de Turrana, frappée du sceau de l’inutilté pour eux tous. »

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×