Lilybée (1)

PROVENANCE : Lilybée, dans une tombe.

DESCRIPTION : Tablette opisthographe de 167 x 110 mm.

DATATION : IIe–Ier siècle av. J.-C.. 

LOCALISATION : Musée archéologique de Palerme.

BIBLIOGRAPHIE : E. Gabrici, « Sicilia. Rinvenimenti nelle zone archeologiche di Panormo e di Lilibeo », NS, VII, 2, 1941, 296-302, fig. 54-55 ; id., Epigraphica, 5-6, 1943-1944, 133, n°1929 ; A. Brugnone, Lilibeo, n°950, 158-164, n°184 ; SEG 34.954 ; A. Lopez Jimeno, « Las cartas de maldicion », Minerva, 4, 1990, 134-144 ; SGD, n°109 ; TDSG, n°27.

 

Lilybee 1 

 

            a. « Je t’implore toi le Souterrain, Hermès Contaigneur, Hermès, et vous les nombreux Techines, interlocuteur sans effet. Je t’envoie ce présent, une jeune fille adéquate : Prima. Je te supplie. Cette jeune fille, je te l’offre tel un magnifique présent. Oreilles fines, belle poitrine, Prima Alia, qui possède de beaux cheveux, un joli visage, un beau front, de jolis sourcils, de beaux yeux, deux yeux unis, deux narines, une bouche, des dents, des oreilles unis, un cou, des extrémités identiques. J’enterre, j’agite, Evohé.  Tombe reçois cette malédiction concernant Alia Prima. Cette tablette …. je l’inscris. »    

            b. « . . . mort. Deux amants ont un seul cœur . . . Cerbère. Chez Alia Prima, un joli cou, une belle bouche, de jolies cuisses, de beaux mollets, de jolies extrémités, tout . . . ravissant. Je te remets Alia Prima, Hermès, afin que tu la remettes à ton tour à la Dame implacable. Je te supplie, Hermès Contraigneur, Souterrain, qui déssèchera Prima Alia . . . Je l’envoie à la Dame Perséphone. J’enterre à destination d’Hadès. » 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site