Pella

pella-leaded-tablet-28katadesmos-29-4th-century.jpgPROVENANCE : Pella, Macédoine, découverte en 1986 par Maria Akamati dans la tombe 18, au sud-est de l’agora.

DESCRIPTION : Tablette de plomb de 200 x 50 mm, originellement roulée, et portant neuf lignes inscrites, les huitième et neuvième étant très lacunaires.

DATATION : entre 380 et 350 av. J.-C..

BIBLIOGRAPHIE : A. Akamati, To archaiologiko ergo sti Makedonia kai sti Traki, 4, 1990, 147-148, pl. 10 ; E. Voutiras, « Une defixion amoureuse », Ellènike dialektologie, 3, 1992-1993, 43-48 ; L. Dubois, « Une tablette de malédiction de Pella : s’agit-il du premier texte macédonien ? », REG, 1995, 108, 190-197. 

 pella-leaded-tablet-28katadesmos-29-4th-century-retouched.jpg

           releve-de-la-tablette-de-pella-d-apres-voutiras-1992-1993.jpg

 

             Trad. L. Dubois :

            « Le mariage et l’union de Thétima et de Dionysophôn, je les inscris pour les maudire ainsi que l’union de Dionysophôn avec toutes les autres femmes, avec les veuves, avec les vierges, mais surtout avec Thétima ; et je les confie à Makron et aux divinités. Et quant moi j’aurai déterré cette tablette, que je l’aurai déroulée et qu’à nouveau je l’aurai lue, qu’alors seulement Dionysophôn prenne femme, mais pas avant. Qu’il ne prenne en effet pas d’autre femme que moi. Puissè-je, moi, vieillir auprès de Dionysophôn et aucune autre. C’est en suppliante que je viens à vous ; prenez pitié . . .a, dieux chéris, car je suis une pauvre femme sans aucun ami. Mais, pour moi, veillez à ce que cela ne se produise pas et que Thétima meure de male mort . . . le mien ; quant à moi, puissé-je connaître bonheur et félicité. »

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site