Kempten

PROVENANCE : Kempten (Cambodenum), découverte en 1953.

DESCRIPTION : Tablette de plomb.

DATATION : Ier siècle ap. J.-C..

BIBLIOGRAPHIE : R. Egger, « Zu einem Fluchtäfelchen aus Blei », Ausgewählte Schriften, t.2, Klagenfurt, 1963, 247‑253; Solin, n°10.

Mutae Tacitae ut mutus sit / Quartus agitatus erret ut mus / fugiens aut avis adversus basyliscum(!) / ut e[i]us os mutu(m) sit Mutae / Mutae [d]irae sint Mutae / tacitae sint Mutae / [Qu]a[rt]us ut insaniat // Ut Eriniis rutus sit et / Quartus Orco ut Mutae / tacitae ut mut[ae s]int / ad portas aureas.

« Mutae Tacitae ! Que Quartus soit muet, qu'il erre affolé comme le rat qui s'enfuit ou comme l'oiseau en face du basilic, que sa bouche soit muette, Mutae ! Que les Mutae soient funestes ! Que les Mutae soient silencieuses ! Mutae ! Que Quartus soit fou, que Quartus soit jeté aux Erinys et à Orcus. Que les Mutae Tacitae soient muettes près des portes d'or. »

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site