Hermoupolis

PROVENANCE : Hermoupolis.

DESCRIPTION : Tablette opisthographe, de forme grossièrement ovale, de 180 x 200 mm.

DATATION : IIIe–IVe siècle ap. J.-C..

LOCALISATION : Florence, Bibliotheca Medicea Laurenziana, PSI I 28.

BIBLIOGRAPHIE : M. Norsa, dans Omaggio al IV convegno dei classicisti tenuto a Firenze dal 18 al 20 aprile del 1911, Florence, 1911, 20-26, n°5 (ed. pr.) ; F. Maltomini, dans Miscellanea Papyrologica, Papyrologica Florentina, VII, 1980, 176 ; SGD, n°151 ; SM, n°42.

 

            « Fondement de l'obscurité sombre, chien aux dents pointus, couvert de serpents enroulés, tournant trois têtes, voyageur dans le séjour du monde souterrain, viens, conducteur des âmes, avec les Erinyes, féroce avec leur fouet piquant ; serpents sacrés, ménades, affreuses vierges, venez à mes puissantes incantations. Avant que je persuade celui-là et toi, rend tout-de-suite un démon soufflant. Ecoute et fais chaque chose rapidement, en ne t’opposant d’aucune manière à l’accomplissement de cette action ; car tu es le gouverneur de la terre. » ALALACHOS ALLÊCH HARMACHIMENEUS MAGIMENEUS ATHINEMBÊS ASTAZABATHOS ARTAZABATHOS ÔKOUM PHLOM LONCHACHINACHANA THOU AZAÊL et LYKAÊL et BELIAM et BELENÊA et SOCHSOCHAM SOMOCHAN SOZOCHAM OUZACHAM BAUZACHAM OUEDDOUCH. Au moyen de cet esprit, enflamme le cœur, le foie, l’esprit de Gorgonia, que Nilogénia a engendrée, avec amour et affection pour Sophia, qu’Isara a engendrée. Oblige Gorgonia, que Nilogénia a engendrée, à se précipiter aux bains par amour pour Sophia, qu’Isara a engendrée ; et toi, deviens une baigneuse. Brûle, mets au feu, enflamme son âme, cœur, foie, esprit avec amour pour Sophia, qu’Isara a engendrée. Dirige Gorgonia, dirige la, tourmente son corps nuit et jour, oblige-la à se précipiter en chaque lieu et dans chaque maison, aimant Sophia, qu’Isara a engendrée, elle, tremblante comme une esclave, se donnant elle-même et toute ses possessions à elle, car cela est le vœux et la volonté du grand dieu, IARTANA OUOUSIÔ IPSENTHANCHÔCHAINCHOUEÔCH AEÊIOYO IARTANA OUSIOUSIOU IPSOENPEUTHADEI ANNOUCHEÔ AEÊIOYÔ. « Saint Maître des immortels, tenant les sceptres du Tartare, du terrible et horrible Styx et du Léthé dérobeur d’existence, les poils de Cerbère tremblent par peur de toi, tu brises les grands fouets des Erinyes ; la couche de Perséphone te délecte, quand tu va au grand lit, puisque tu es immortel Sarapis, devant qui l’univers a peur, puisque tu es Osiris, étoile de la contrée d’Egypte ; ton messager est le garçon très rusé ; à toi est Anubis, le pieux annonceur de la mort. Viens ici, accomplis mon vœux, car je t’appelle par ces symboles sacrés. » ACHAIPHÔ THÔTHÔ AIÊ IAÊ AI AI ÊAI ÊIA ÔTHÔTH ÔPHIACHA EMEN BARASTHROMOUAI MÔNSYMPHIRIS TOPHAMMIEARTHEIAÊAIMA SAAÔÔEUASE ENBÊROUBA AMEN OURALIS SÔTHALIS SÔTHE MOU RAKTRATHASIMOUR ACHÔR ARAME CHREIMIEI MOITBIPS THABAPSRABOU THLIBARPHIX ZAMENÊTH ZATARATA KYPHARTANNA ANNE ERESCHIGAL EPLANGARBÔTHITHOÊALITHATHTHA DIADAX SÔTHARA SIERSEIR SYMMYTHA PHRENNÔBATHA ÔAÊ LEICHOIRETAKESTREU IÔAXEIARNEU KORYNEUKNYORO ALIS SÔTHEÔTH DÔDEKAKISTÊ, avanlant la queue du serpent, SÔK ROUME SOUCHIAR ANOCH ANOCH BRITTANDRA SKYLM ACHAL BATHRAÊL EMABRIMA CHRÊMLA AOSTRACHIN AMOU SALÊNASAU TAT CHOLAS SÔRSANGAR MADOURE BOASARAOUL SAROUCHA SISISRÔ ZACHARRÔ IBIBI BARBAL SOBOUCH ÔSIR OUÔAI AZÊL ABADAÔT IÔBADAÔN BERBAISÔ CHIÔ Y Y Y PHTHÔBAL LAMACH CHAMARCHÔTH BASARA BATHARAR NEAIPESCHIÔTH PHORPHOR IYZZE YZE CHYCH CHYCH CHYCH. Contrains Gorgonia, que Nilogénia a engendrée, à se précipiter elle-même aux bains par amour pour Sophia, qu’Isara a engendrée, pour elle. Oui, Maître, souverain des divinités chthôniennes, brûle, mets au feu, enflamme l’âme, le cœur, le foie, l’esprit de Gorgonia, que Nilogénia a engendrée, avec amour et affection pour Sophia, qu’Isara a engendrée ; conduis Gorgonia elle-même, tourmente son corps nuit et jour ; oblige-la à se précipiter à partir de chaque lieu et de chaque maison, aimant Sophia, qu’Isara a engendrée, elle, Gorgonia tremblante comme une esclave, se donnant elle-même ainsi que toutes ses possessions. Oui, Maître, souverain des divinités chthôniennes, transporte ce qui est écrit sur cette tablette, car je t’adjure toi qui sépare l’univers tout entier, un simple royaume, THÔBARABAU SEMESEILAMPS SASIBÊL SARAÊPHTHÔ IAÔ IEOU IA THYÊOÊÔ AEÊIOYÔ PANCHOUCHI THASSOUTHO SÔTH PHRÊ IPECHENBÔR SESENGEN BARPHARAGGÊS ÔLAM BÔRÔ SEPANSASE THÔBAUSTHÔ IAPHTHÔ SOU THOOU. Ainsi, ne désobéis pas à ma requête, mais oblige Gorgonia, que Nilogénia a engendrée, force-la à se précipiter aux bains pour l’amour de Sophia, qu’Isara a engendrée, pour elle. Brûle, met au feu, enflamme le cœur, le foie, l’esprit de Gorgonia, que Nilogénia a engendrée, avec amour et affection pour Sophia, que Isara a engendrée, pour une bonne conclusion. BOLCHOZÊ GONSTI OPHTHÊ, brûle, met au feu l’âme, le cœur, le foie, l’esprit de Gorgonia, que Nilogénia a engendrée, avec amour et affection pour Sophia, qu’Isara a engendrée, car cela est le souhait du grand dieu, ACHCHÔR ACHCHÔR ACHCHACH PTOUMI CHACHCHÔ CHARACHÔCH CHAPTOUMÊ CHÔRACHARACHÔR APTOUMI MÊCHÔCHAPTOU CHARACHPTOU CHACHCHÔ CHARACHÔ OTENACHÔCHEU et SISISRÔ SISI PHERMOU CHMOUÔR HAROUÊR ABRASAX PHNOUNOBOÊL OCHLOBA ZARACHÔA BARICHAM qui est appelé BACHAM KÊBK. Oblige Gorgonia, que Nilogénia a engendrée, à se précipiter elle-même aux bains par amour pour Sophia, qu’Isara a engendrée, pour elle, afin qu’elle l’aime avec passion, désir et d’un amour incessant. THÊNÔRTHSI THÊNÔR MARMARAÔTH KRATEOCHEI RADARDARA XIÔ CHIÔ CHIÔCHA SISEMBRÊCH ÊCHBERÊCH ÊCHBERÊCH CHACH PSEMPSOI OPS EMPHRÊ CHALACH ÊRERE TÔRCHEIRAMPS MÔPS MALACHÊRMALA CHIBÊRTHYLITHA CHARABRA THÔBÔTH, brûle, met au feu l’âme, le cœur, le foie, l’esprit de  Gorgonia, que Nilogénia a engendrée, avec amour et affection pour Sophia, qu’Isara a engendrée . . . avec passion, envie, amour. ÊNÔR THÊNOR ABRASAX MITHRA PEUCHRÊ PHRÊ ARSENOPHRÊ ABARI MAMAREMBÔ IAÔ IABÔTH, conduis, Soleil, détenteur de miel, coupeur de miel, producteur de miel, KME M ABLANATHANALBA AKRAMMACHAMMARI SESENGEN BARPHARAGGÊS, conduis Gorgonia, que Nilogénia a engendrée, à aimer Sophia, qu’Isara a engendrée ; brûle, met au feu l’âme, le cœur, le foie, l’esprit de la brûlée, l’enflammée, la torturée Gorgonia, que Nilogénia a engendrée, jusqu’à ce qu’elle se précipite elle-même aux bains pour l’amour de Sophia, que Isara a engendrée ; et toi, deviens une baigneuse. »  

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×