Agora, IL 952

PROVENANCE : Agora, dans le puits V.

DESCRIPTION : Tablette de plomb de 70 x 92 mm.

DATATION : milieu du IIIe siècle ap. J.-C..

LOCALISATION : Stoa d’Attale, Agora inv. IL 952.

BIBLIOGRAPHIE : D.R. Jordan, « Defixiones from a well near the southwest corner of the american agora », Hesperia, 54, 1985, n°9, 227-228; SGD, n°32.

 

il-952.jpg 

« BÔRPHORBABARPHORBA . . . BABORARBABAIÊ, puissant Bepty je te livre Juliana que Marcia a engendrée, et Polynice, afin que tu puisses les refroidir eux, leurs projets, leur amour, leur liaison, eux-même dans ton air funeste ainsi que ceux qui sont avec eux. Lie dans l’Aiôn infinie de l’oubli, refroidis-les, et ne leur permets pas d’être en un même lieu. Monzoune Alcheine Pepertharoia Iaia, je te livre Polynice et Juliana, que Marcia a engendré, afin que tu puisses les refroidir, les détruire, de se rendre ridicules eux-mêmes et ne leur permets pas d’être en un même lieu. Méchamment puissant Typhon Colchlo Pontonon Seth Sathaoch Ea, maître Apomx Phriourinx de l’obscursissement et du refroidissement, Colchoicheilops, puissent Polynice, Juliana, leur amour, leur relation, leurs coucheries devenir froids, à leur . . . confusion. Juste comme ces noms deviennent froids, que de la même manière le nom de Juliana devienne froid à Polynice, ainsi que son souffle, sa motricité, son savoir, son esprit, ses desseins. Puissent-ils être sourds, muets, sans esprit, innocents, n’entendant rien sur personne. Autallalla . . . »

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site