Agora, IL 1737

PROVENANCE : Agora, dans le puits VII.

DESCRIPTION : Tablette de plomb de 157 x 167 mm.

DATATION : milieu du IIIe siècle ap. J.-C..

LOCALISATION : Stoa d’Attale, Agora inv. IL 1737.

BIBLIOGRAPHIE : D.R. Jordan, Defixiones from a well near the southwest corner of the american agora, Hesperia, 54, 1985, 251-255; SGD, n°38.

 

il-1737.jpg

 

            « Puissant Typhon, je te livre Tychê, que Sophia a engendré, afin que tu lui fasses du tort et . . . son . . ., sa force, sa capacité, ses tendons, ses muscles, son souffle, . . ., tous ses membres dans ton funeste air. <Lie dans > l’Aiôn infini de l’oubli et . . . Tychê, que Sophia a engendré, jusqu’à ce qu’elle devienne faible. . . .eian Ia Iao Iakoubia Iae Bolchoseth Io . . . Iomalthalal[ ?]ps Ekebenneu Ekeuthi Iao Iae Ioseth Anebeth Abrasax Iasai Phaithon Toubria . . . Orith Tonorma Aoche Aschephar Tethou Athaphelami Tateimiata Eloe (?) Iartar Iartarmorzouche Morzoune Karmane Dacheine Pepertharora Iaia Acheraira, je te donne Tychê, que Sophia a engendrée, la susnommée, dont les cheveux sont là, enroulés. Oui, puissant Typhon Colchloi Totolith Seth Basaoth Aea Anoch Apomps Osesero Apokailemour . . . Ormerpheriarbarmaphriourinx sur l’obscursissement et le refroidissement de Tychê que Sophia a engendré, dont les cheveux sont ici, enroulés. Oui, puissant Typhon Chocheilops Iao Iakoubia Ioerbeth Bolchoseth Basoucha Phatha Thnacha . . . Roserros, puisse Tychê, que Sophia a engendré, et que j’ai inscrit sur cette tablette, devenir froide et ne plus voyager. Oui, puissant Typhon . . . e Bagel . . .npho . . .ri Sontorneth . . . dans le puits . . . de la terre et du ciel . . . Lie, tors . . . la force, la capacité, . . ., les articulations, puissent ses poumons disparaître . . . de son abdomen, de Tychê, que Sophia a engendré. Comme j’ai consigné ces noms et qu’ils deviennent froids, aussi, en plus, fais que le corps, la chair, les muscles, les os, les membres et les entrailles de Tychê, que Sophia a engendrée, deviennent froids, afin qu’elle ne puisse plus se lever, se promener, parler, se mouvoir, mais qu’elle doive rester un corps, pâle, faible, paralysé, refroidi jusqu’à ce que je l’arrache du funeste air funeste, ou plutôt puisse-t-elle s’épuiser et s’affaiblir jusqu’à ce qu’elle meure. Oui, puissant Typhon. »   

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×