Kaklik

PROVENANCE : Kaklik (Phrygie), dans un vase contenant des débris d’os.

DESCRIPTION : Lot de deux tablettes de plomb reliées entre elles par deux anneaux, de 130 x 70 mm.

BIBLIOGRAPHIE : Legrand-Chamonard, BCH, 17, 1893, 250 sq. ; DTA, praef., XIII ; DT, n°14.

 

a. « J'inscris tous ceux qui sont mes adversaires, avec l'aide des morts prématurés : Epagathos, Sabina, Euterpè, Térentios, Antiochos Tertios, Ammalios, Apollônios, fils d'Ammalios, surnommé l'Oisillon, Onésimos, mon ennemi . . . »

b. « Rousôna, Philêmmation, Bakchè, Chélidon. »

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×