Beyrouth

PROVENANCE : Beyrouth, rue du Maréchal Pétain qui buttait contre l’ancien hippodrome.

DESCRIPTION : Tablette de 158 x 90-100 mm.

DATATION : Fin Ve-VIe siècle ap. J.-C..

BIBLIOGRAPHIE : R. Mouterde, « La glaive de Dardanos », Mélanges de l’Université Saint Joseph, 15, 1930‑31, 106‑123 et pl.III ; SEG, VII, 213 ; A. Maricq, « Tablette de défixion de Beyrouth », Byzantion, XXII, 1952, 368‑370 ; SEG 15.847 ; BE, 1954, n°21, 100-101 ; SGD, n°167 ; CTBS, n°5. 

   

 

 « Pour contraindre les chevaux et leurs conducteurs.

PHRIX                                             EULAMÔ

PHÔX                                              EULAÔ

BEIABOU                                        EULA

STÔKTA NEÔTER                                    EULAMÔ

Au dessus de la terre          (Figure)               ULAMÔ

Au dessous de la terre                                         AMÔ

DAMNÔ                                                                MÔ

DAMNA                                                                    Ô

OREOBARZAGRA AKRAMMACHARI

PHNOUKENTABAÔTH ÔBARABAU,

Vous saints anges, faites les tomber et contraignez les LULATAU AUDÔNISTA. Le charme – OIATITNOUNAMINTOU MASKELLI MASKELLÔ PHNOUKENTABAÔTH OREOBARZA, maintenant attaque, lie, retourne, coupe, mets en morceau les chevaux et les conducteurs des Bleus – Numphikos, Thalophoros, Aêtôtos, Mousotrophos, Kalimorphos, Philoparthenos, Pantomedôn, Hupatos, Philarmatos, Makaris, Omphalios, Philoparthenos, Pantomedôn, Hupatos, Philarmatos, Makaris, Omphalios, Hêgemôn, Ôkeianos, Turanos, Chôrikis, Nomothetês, Barbaros, Eieronikês, Xaes, Makaris, Dênatos, Antheretos, Phôsphoros, Lukotramos, Germanos, Obéliskos, Astrophoros, Anatolikos, Antiochos – CHRAB, lie et CHRAB, endommage les mains, les pieds, les muscles des chevaux et des conducteurs des Bleus. »

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×