Apamée de Syrie, 1

PROVENANCE : Apamée de Syrie, découverte le 23 septembre 1970 dans l’édifice dit « au triclinos ».

DESCRIPTION : Tablette de plomb, originellement roulée, de 52 x 118 mm.

DATATION : Fin Ve-VIe siècle ap. J.-C..

BIBLIOGRAPHIE : W. VAN RENGEN, « Deux defixiones contre les Bleus à Apamée (VIème siècle ap. J.-C.) », dans Apamée de Syrie,  213‑238.

 

Trad. W. VAN RENGEN:

« Très saints maîtres « charactères », liez, enchaînez les pieds, les mains, les nerfs, les yeux, les genoux, l’audace, les sauts, le fouet (?), la victoire, le couronnement de Porphyras et d’Hapsikratès qui occupe la position du milieu à gauche, et de ses coéquipiers de la faction bleue de l’écurie d’Eugénios, dès maintenant, à partir de ce jour-ci ; qu’ils ne mangent pas, qu’ils ne boivent pas, qu’ils ne dorment pas, mais qu’ils aperçoivent, dès qu’ils sortent des carceres, les démons morts prématurément, les démons morts d’une mort violente, le feu (?) d’Héphaïstos, au moment où ils doivent concourir dans l’hippodrome ; qu’ils ne coupent pas, qu’ils ne zigzaguent pas, qu’ils ne heurtent pas, qu’ils ne s’efforcent (?) pas, qu’ils n’expulsent pas (nos cochers de leur char), qu’ils ne dépassent pas, qu’ils ne contournent pas les bornes (?) durant toute la journée quand ils doivent concourir ; qu’ils se cassent, qu’ils soient traînés à terre, qu’ils soient détruits ; par Topos et par Sablan, maintenant, maintenant, vite, vite. »

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site